Savien, première section communale de Petite Rivière de l’Artibonite est depuis quelques temps, considérée comme un enfer sur terre avec la pratique des activités criminelles. Ces dernières sont menées par des civils lourdement armés. Ceux-ci guidés par le dénommé Odma ainsi connu ont empêché aux habitants de Savien et d’autres localités avoisinantes de circuler librement.

Ces civils armés issus pour la plupart à Savien ont établi leur quartier général sur la route nationale numéro un au niveau du “Kafou pèy”. À quelques kilomètres des communes de l’Estère et de Saint-Marc, ils ont enlevé régulièrement des camions, des marchandises et des personnes en échange de rançon.

Se faisant passer pour un grand défenseur de la cause des citoyens de Savien, Timepri ainsi connu était du côté des États-Unis d’Amérique. Il dit avoir décidé de revenir en Haïti pour s’en prendre aux hommes de la troupe de “Gran grif” et libérer la localité de Savien. Il a affirmé avoir appelé Odma à plusieurs reprises pour lui demander de cesser ses activités. Ce dernier a décidé de poursuivre sur la même lancée.

Face au refus d’Odma et de ses tauliers qui imposent ses lois au sein de la population, Ti Mepri a décidé d’envahir la section communale de Savien avant-hier mardi. Contraints aux rafales de balles des hommes de Ti Mepri, les membres de l’armée de Gran Grif ont laissé leur camp de base à Savien pour se réfugier ailleurs. Savien est actuellement sous le contrôle des hommes emmenés par le nommé Ti Mepri qui a délogé le présumé chef de gang Odma. Des informations circulant sur les réseaux sociaux ont fait état de plusieurs morts et des blessés lors de cet affrontement armé.

Les actes de banditismes des hommes de Savien empêchent aux citoyens de participer aux festivités des bandes Rara dans la commune de Petite-Riviere de l’Artibonite et surtout à la fête patronale de Saint Jérôme. Pour cette année, Ti Mepri promet de déloger définitivement la troupe d’Odma à Savien pour le rétablissement de la paix dans une commune qui compte environ 155 272 habitants(recensement estimatif en 2009). Il promet de lutter à fond en vue de faciliter l’organisation de ces activités réunissant des citoyens des différentes communes d’Haïti.

Revenu en Haïti l’année dernière en disant laisser sa famille aux États-Unis, Ti Mepri a avoué avoir des forces mystiques qui l’accompagnent dans la lutte pour combattre Odma et ses pairs. Selon ce qu’il a affirmé, des esprits mystérieux ont été interpellés avant-hier mardi lors du combat face aux hommes d’Odma où il a pu prendre le contrôle de Savien.

Ce n’est pas pour la première fois que la base de Ti Mepri a attaqué les hommes armés conduits par Odma ainsi connu. Au mois de Mai et d’octobre 2019, la base de Ti Mepri avait attaqué les hommes de l’armée où plusieurs d’entre eux ont été tués.

Décidemment, la bande à Odma ainsi connu se trouve en difficulté. Au début de l’année de 2020, plusieurs d’entre eux ont été arrêtés dans la commune de Liancourt. Il s’agissait de Simon, Walguens Nelson, Emmanuel Fendy, Sénat Medy, Frinel Louis, Louis Livenson, Delorme Zenden, Louis Emilet, Desty Cheldo et Charlandie Luberiste.

Odma fait l’objet d’un avis de recherche de la police nationale d’Haïti pour sa participation présumée dans des activités criminelles. Ces dernières ayant entraîné la mort des citoyens et l’incendie des maisonnettes dans la commune de Petite-Riviere de l’Artibonite.

Le présumé chef de Gang Odma promet de rebondir en force pour contrecarrer Ti Mepri qui annonce avoir pris le contrôle de la situation à la section communale de Savien. Les prochains jours s’annoncent difficiles dans la commune de Petite-Riviere de l’Artibonite à quelques semaines de la période pascale.

La police nationale d’Haïti a essayé parfois d’empêcher l’émergence du groupe Gran grif. Mais à chaque fois , elle se heurte sur la puissance de ces hommes armés. Le caïd de Savien promet de mettre fin à la vie de l’ancien député de la commune de Petite-rivière de l’Artibonite Prophane Victor. Ce dernier est accusé d’avoir fourni des moyens au groupe de Timepri et Tisourit pour le combattre.

Richemond Johnson