L’ Office de la Protection du Citoyen( OPC) a réagi après la journée de tension du samedi 12 septembre 2020 provoquée par les Fantom 509. L’ Institution croit que ce n’ est pas bon signe d’ utiliser la violence comme moyen de pression. “Le droit doit être notre seule boussole”, a affirmé l’ OPC dans une note.

Dans la même note, l’ OPC condamne la manière dont l’ enquête sur le meurtre de Monferrier Dorval est menée. Selon l’ OPC, le chef de parquet de Port-au-Prince, Me Gabriel Ducarmel a agit avec “Crétinisme”. Le protecteur du citoyen, Me Renand Hédouville, estime que Me Ducarmel aurait dû laisser l’ enquête à la charge d’ un juge d’ instruction et n’ aurait pas dû envoyer les policiers en prison pour une faute administrative.

Il y a aussi un manque de cohésion au sein du gouvernement que l’ OPC a dénoncé. Le ministre de la justice, Me Rockfeller Vincent n’ aurait pas dû laisser passer une telle bavure et le premier ministre Joseph Jouthe également n’ aurait pas dû attendre que la situation empire pour tout corriger.