À Cité Soleil, les affrontements entre Gangs continuent de faire des victimes au sein de la population. Même les bébés ne sont pas épargnés.

Le maire de la commune Cité Soleil dénonce l’ insécurité existant dans sa région. Si l’ on croyait que Cité Soleil était pacifiée, la paix n’ est en réalité qu’ une apparence trompeuse. Les gangs continuent de se battre en eux et malheureusement les riverains sont souvent victimes lors de ces affrontements. La situation est devenue insupportable, a signalé le maire qui demande aux autorités compétentes de freiner les dérives.

Lors d’ un affrontement entre gangs à Cité Soleil, un bébé âgé de seulement 8 mois a trouvé la mort. La mère du bébé accuse Iska, un chef de gang, d’ être responsable de l’ homicide. Le maire de la commune s’ est montré prudent en ne désignant pas le coupable de nom lorsqu’ il répondait aux questions des journalistes de Premye Okazyon ce lundi 13 juillet 2020.

Quoiqu’il en soit, l’ État Central doit agir en vue de stopper le problème des gangs à Cité Soleil. Des jeunes qui devraient être à l’ école ont des armes à la main et détruisent d’ autres jeunes comme eux. Le pire, d’ après le maire, c’ est que les gangsters n’ ont même pas de raisons valables pour se faire la guerre incessamment. “Si on leur demandait pourquoi ils se battent, ils répondraient qu’ ils ne savent pas la raison,” a-t-il expliqué.

Le maire de Cité Soleil a déclaré également que la mort d’ un enfant pendant des affrontements de gangs n’ est pas nouveau à Cité Soleil. Selon lui, il connaît au moins 3 enfants décédés de l’ arme d’ un gangster. Il a continué pour dire qu’en ce début de mois, au moins 14 personnes sont mortes dans de pareilles situations.

Tout en invitant les organisations de droits humains à consulter la mairie pour avoir les chiffres réels des morts et des victimes de l’ insécurité à Cité Soleil, le maire a estimé que les chiffres vulgarisés par ces organisations là sont tout à fait sous-estimés.

Bath-Schéba NG Joseph- Haitiaujourdhui.com