Les forces de l’ordre essaient de contenir les mobilisations des employés de l’Electricité d’Haïti.

Depuis la nomination de Michel Présumé à la tête de l’EDH, ce dernier n’a jamais mis les pieds à son bureau menacé par certains employés qui manifestent contre lui. Le Premier Ministre s’est entretenu avec le syndicat en question lundi dernier en vue d’un accord sans succès jusqu’à présent. Ce jeudi 23 juillet 2020, l’on a constaté une présence policière au bicentenaire, dans le siège de l’institution.

Plusieurs agents issus de diverses unités spécialisées de la Police Nationale ont ont pris position dans le local et aux alentours. L’on se demande si les policiers vont arriver à intimider et à calmer ces ouvriers qui ne jurent que par le remplacement de Michel Présumé qu’ils accusent de vouloir privatiser l’EDH.

Le ministre des travaux publics, Nader Joiséus a également publié une note ce jeudi 23 juin pour annoncer la suspension des employés de l’EDH pour une courte période. Ces deux deux dispositions ont été prises alors qu’une rumeur circule sur un éventuel incendie du bureau central.

Les ouvriers de l’EDH attendent le remplacement du directeur général. Le gouvernement espère un retour au calme pour commencer à travailler en vue de rendre l’électricité disponible pour tous dans le pays 24h/24h”. La population, elle, est impatiente de voir le courant électrique rétabli dans leur maison.

Bath-Schéba NG Joseph- Haitiaujourdhui.com