La structure Nou pap dòmi a réagi après la démission en bloc du Conseil Électoral Provisoire. Elle estime, à l’instar de l’opposition traditionnelle, que les élections sont impossibles avec Jovenel Moïse à la tête du pays.

Le samedi 25 juillet, Nou pap dòmi a publié une note dans laquelle elle dit constater la démission collective du Conseil Électoral Provisoire. Tout en signalant que cette démission en bloc aurait dû se produire plus tôt. Les “petro challengers” estiment que les élections deviennent simplement impossibles avec le pouvoir en place. Les militants ne ratent aucune occasion de critiquer le pouvoir en place. “Ce pouvoir est caractérisé par la corruption, l’injustice, l’incompétence et l’immoralité“, a écrit Nou Pap dòmi.

Nou pap dòmi a également appelé à la vigilance la population haïtienne. Les acteurs doivent à tout prix refuser de s’asseoir avec Jovenel Moïse, les “petro challengers” estiment que cela aura des impacts négatifs pour le pays. Tous les secteurs du pays doivent se soulever contre ce régime, ils doivent dire non aux élections malhonnêtes et Jovenel Moïse doit démissionner en urgence pour réaliser le procès Petro Caraïbe.

Nou pap dòmi dénonce les politiciens qui poignardent le peuple au moment même où il est sur le point de remporter la victoire. Le peuple ne pardonnera pas ceux qui aideront Jovenel Moïse et son équipe à monter un conseil électoral illégal pour réaliser des élections malhonnêtes. “Nous demandons au peuple de surveiller les politiciens corrompus qui vont s’asseoir pour discuter avec Jovenel Moïse, prétextant qu’il sont des leaders politiques alors qu’ils ne font rien pour combattre la misère du peuple“, ont déclaré les membres de ladite structure.

Bath-Schéba NG Joseph- Haitiaujourdhui.com