Réagissant à la mise sous scellés des biens des dirigeants de la Sogener, Me Stanley Gaston a dénoncé le contrôle du pouvoir judiciaire par l’Exécutif. La mise sous scellés est une mesure arbitraire qui est contraire à ce que recommande le droit.

L’avocat de la Sogener, Me Gaston, lors d’une interview à Panel Magik a fait le lien entre la saisie des biens de ses clients et les principaux événements politiques qui mettent le pouvoir dans une mauvaise posture. L’Etat haïtien a attaqué la Sogener en justice en novembre 2019 pendant la période du “Lòk Politique”. Il a procédé à la mise sous scellés des actionnaires de la Sogener à un moment où il peine à combler la demande en électricité, où le G9 fait rage, a constaté Stanley Gaston. L’Etat se sert de ce dossier dans un but politique et non juridique.

Selon Me Gaston, le gouvernement a commencé la chasse aux Vorbe. D’ailleurs, il a mentionné que le citoyen Réginald Vorbe a été frappé par les décisions judiciaires adoptées par l’Etat dans le cadre de cette affaire alors que le Vorbe en question n’est pas membre du conseil d’administration de la Sogener. Si les avocats de la partie adverse s’appuient sur un prêt de 30 millions de dollars que la BNC a accordé aux actionnaires de Sogener, Me Gaston croit que c’est pitoyable de leur part. Me Gaston a avancé que la BNC a une personnalité juridique distincte de l’Etat haïtien. Selon Gaston le prêt dont il est question est une affaire impliquant la BNC et la Sogener, et donc l’Etat ne peut se substituer à la BNC.

Beaucoup de personnes ont estimé que l’Etat haïtien a mal agi dans le cadre de cette affaire. Ces personnes croient que l’exécutif a honte de ne pas pouvoir délivrer la distribution de l’électricité, il utilise donc ce dossier pour créer une sorte de diversion. L’ex-sénateur Antonio Chéramy, est du même avis. Il a pris la défense de son ami, Dimitri Vorbe. “La répression, l’intimidation ou la persécution n’effacera pas l’échec de la caravane et du courant 24/24, le rapport de Petrocaribe et les massacres.“, a tweeté l’ancien parlementaire.

Bath-Schéba NG Joseph- Haitiaujourdhui.com