Suites aux discussions entre le premier ministre et le syndicat des employés: aucun terrain d’entente n’a été trouvé. Joseph Jouthe s’obstine à garder Michel Présumé à la tête de l’EDH et les employés continuent à exiger la révocation de Michel Présumé.

Aujourd’hui, le premier ministre a effectué une visite dans le bureau central de l’EDH. Alors que le chef du gouvernement était sur les lieux, les employés protestaient encore contre la nomination de Michel Présumé. La solution de cette crise institutionnelle, qui retarde le rétablissement de l’électricité dans les ménages, n’est pas pour demain. Au terme des discussions entre le premier ministre et le syndicat, l’accord n’a pas été trouvé. Joseph Jouthe a affirmé que Michel Présumé est celui qui est chargé d’effectuer la feuille de route du gouvernement.

Dans cette feuille de route, le chef du gouvernement rassure qu’il n’y a ni privatisation de l’EDH, ni licenciement des ouvriers. “On ne forcera pas les employés à accepter Michel Présumé avec un gros bâton, ce temps est révolu mais on priorise le dialogue“, a déclaré Joseph Jouthe. L’agenda de l’EDH est chargé avec des multiples projets qui visent à réaliser la promesse “courant 24/24” faite par le Président Jovenel Moïse.

Du côté des employés, le problème demeure et Présumé doit jeter l’éponge pour un retour au calme. Les employés ont expliqué qu’ils n’ont pas inventé la mauvaise réputation de Michel Présumé car il l’a construite tout seul. La reprise des activités au sein de l’EDH ne se fera pas avec Michel Présumé comme directeur général de l’institution.

Une situation qui a trop duré. Quel acteur va accepter de faire le compromis? L’exécutif? Les employés? Pour l’heure, le black-out 24/24 persiste presque dans toutes les régions du pays.

Bath-Schéba NG Joseph- Haitiaujourdhui.com