L’insécurité est parmi les préoccupations du gouvernement. Les bébés morts ont choqué la population et poussent les autorités à agir contre les bandits. Mercredi 5 août un conseil des ministres a discuté du sujet et a déclaré que le règne des bandits est terminé.

Le conseil, présidé par le chef de l’État, a duré 6 heures de temps, de 15 heures à 21 heures. Après cette réunion avec les plus grands acteurs de l’exécutif, le ministre de la communication a fait un compte rendu.

La question des gangs armés était à l’ordre du jour, à côté de la crise de la Covid-19 et du budget 2020-2021. Les ministres, secrétaires d’ État, les membres du cabinet du président et du premier ministre, le premier ministre et le président sont tous d’accord. Il faut mobiliser plus la Police et la Justice pour mettre les bandits hors d’état de nuire. Le règne des bandits est terminé, ont-ils promis. “Tolérance Zéro”, le nouvel objectif du gouvernement. Des instructions ont été passées aux autorités compétentes pour venir à bout des gangsters qui endeuillent la population. Les membres de l’exécutif ont aussi fait le lien entre le black-out et la montée de l’ insécurité.

Un appel est lancé aux bandits qui doivent déposer les armes et changer de métier. S’ils persistent avec la violence, ils finiront au cimetière. “C’est fini le règne des bandits. La durée de vie de ces bandits doit être extrêmement courte, sauf s’ils décident de changer de métier.” dixit le ministre Pradel Henriquez.

Bath-Schéba NG Joseph- Haitiaujourdhui.com