Ce samedi 17 octobre 2020, comme annoncé, il y a eu une mobilisation dans la capitale. Très tôt, des figures de proue de l’Opposition dont André Michel, Nenel Cassy, Antonio Chéramy ont donné le ton. Par la suite, plusieurs militants et citoyens estimant que le Président Jovenel Moïse doit quitter le pouvoir allaient rejoindre le train et augmenter la foule.

Le parcours suivi par nos reporters a débuté au Champ-de-Mars. Après, il y a eu un autre rassemblement au niveau du Carrefour de l’ Aéroport qui s’ est fusionné avec le groupe du Champ-de-Mars. Les deux groupes ont pris la direction de la route de Delmas . Au niveau de Delmas 67, des échanges entre des membres de la population et les manifestants ont eu lieu. Les protestataires ont tenté         d’ incendier un bar. Un homme était blessé et semblait être mort, c’ est un “caoutchouc-man” qui ne voulait pas céder ses pneus aux manifestants. Il a été transporté à l’ hôpital.

Au niveau de Delmas 60, il a y eu un bon dispositif de sécurité pour empêcher  la manifestation de gagner plus de territoire. À Delmas 95, des habitants armés de ladite zone n’ ont pas manqué de tirer pour faire obstacle aux manifestants. La mobilisation s’ est terminée aux Champ-de-mars où Me Michel a déposé un gerbe de fleurs à Dessalines. Selon les constats de nos reporters, les manifestants étaient quelques centaines.

À la fin de la journée, l’ homme qui se fait appeler avocat du peuple s’ est montré satisfait de la journée. Selon lui, tous ceux qui voulait boycotter cette manifestation ont été surpris de voir ce grand succès. Malgré intimidation, les manifestants ont foulé le sol pour exiger le départ du Chef de l’ Etat actuel, pour demander que justice soit rendue au bâtonnier Monferrier Dorval, à l’ étudiant Grégory Saint-Hilaire et autres militants assassinés. Selon Me Michel, la cohabitation est impossible et la transition plus évidente que jamais.

Haitiaujourdhui.com