Coronavirus: les étapes de développement de la maladie

0

De la contraction du virus, en passant par sa phase évolutive, jusqu’au cas critique (dont la mort): les explications.

Ces derniers temps, les scientifiques, médecins, infirmiers, et autres, communiquent assez régulièrement sur le nouveau Coronavirus, véritable défi sanitaire pour le monde.

Entre flux d’informations et compréhension, le fossé est grand. Nous faisons le point pour vous.

Au premier abord, une personne testée positive au Coronavirus peut tout à fait n’avoir aucun symptôme qui indique la présence de la maladie chez elle. Dans ce cas, on dit que la personne est asymptomatique. Les médecins en général recommandent une mise en isolement de cette personne, et l’adoption d’autres mesures pour mettre en quatorzaine les gens ayant supposé être en contact avec elle.

D’autres personnes, en revanche, peuvent développer à la fois les symptômes et les formes graves de la maladie.

Le coronavirus en effet peut causer soit une infection des poumons ou une infection de l’intestin chez un patient. Dans le premier cas, elle provoque chez la personne un rhume, tandis que dans le deuxième, il peut s’agir d’une diarrhée.

Si au début des premiers symptômes, la situation du malade peut tout à fait être stable ( grippe, toux, fatigue) avec l’administration de médicaments pour chaque symptôme.

Mais, au fil du temps celle-ci peut évoluer. Selon d’une part, la préexistance d’autres maladies chez la personne ( comorbidités), qui peut provoquer des complications, d’autres parts, selon que le virus affaiblit le système immunitaire du patient, jusqu’à provoquer une lésion pulmonaire.

Dans cette phase, le malade aura besoin de soins intensifs pour sa survie. Comme par exemple l’utilisation d’appareil respiratoire. Car avant tout, le Covid-19 reste une maladie pulmonaire et respiratoire.

Appelée COVID-19 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la maladie est causée par un nouveau coronavirus du genre SRAS-CoV-2. En effet, plusieurs types de coronavirus existaient déjà: comme le Syndrome respiratoire aigu sévère ( SRAS) ou la grippe pandémique H1N1. C’est pourquoi les experts parlent du nouveau Coronavirus. Car jusque-là, cette nouvelle forme était inconnue de la médecine.

En effet, c’est un type de virus qu’on trouve généralement chez les animaux. Mais ça n’empêche que dans des cas précis, les humains se voient transmettre le virus, et qui par la suite peut se multiplier à l’infini. Les consignes sanitaires sont à appliquer pour empêcher au virus de se propager aussi rapidement.

Ralph Thierry Cadet- HaitiAujourdhui. Com

Laisser un commentaire