La Floride et d’autres Etats du Sud sont maintenant les nouveaux foyers de l’épidémie. Les gouverneurs doivent faire marche arrière sur les conditions d’ouverture des lieux au public.

Vendredi 26 juin 2020, les Etats-Unis ont recensé 45 242 nouveaux cas en vingt-quatre heures. Selon Reuters, c’est le plus grand nombre de contaminations quotidiennes enregistré au cours de l’épidémie. Les Etats-Unis sont devenus le premier pays en nombre de cas. Fin Mai à début juin, l’épidémie a baissé à New-York qui a lancé son déconfinement depuis quelque semaines. Au cours du mois de juin, l’épidémie a changé d’Etat mais continue de frapper durement la République étoilée qui n’arrive pas être devancée. Dans le sud des Etats-Unis, la maladie s’installe et se propage dangereusement.

La nouvelle hausse de la Covid-19 dans le sud, particulièrement en Floride et au Texas semble être inarrêtable. La Floride compte à lui seul 10 000 nouveaux de cas pendant les dernières vingt-quatre heures. Cette invasion de la Floride par la Covid-19 est due au déconfinement non maîtrisé. En effet, les jeunes trop pressés de reprendre les”get-together” et les soirées d’amusement sont à la base de cette recrudescence de la maladie dans l’Etat de Floride. Le gouverneur de la Floride a interdit la consommation d’alcool dans les bars en cette saison délicate.

Au Texas, la situation n’est pas très différente. Le gouverneur de Texas a pris certaines mesures pour réduire la propagation du virus. Les bars ne sont pas autorisés à fonctionner au Texas, les restaurants ne peuvent offrir des services qu’à 50 % de leur capacité habituelle. Le gouverneur a de sérieux regrets maintenant car il estime qu’il a procédé au déconfinement du Texas trop tôt.

Au 27 juin 2020, les Etats-Unis comptaient plus de 2,58 millions de contaminations. En deuxième sur la liste des pays les plus touchés par la Covid-19, il y a le Brésil qui, au 27 juin 2020, comptaient plus 1 million et 31 mille personnes infectées. Les Etats-Unis n’ont d’ailleurs pas accès aux frontières européennes qui rouvrent ce 1er juillet. D’après l’Union Européenne, cette exclusion vise à protéger les citoyens et résidents européens qui commencent à se remettre de la pandémie.

Bath-Schéba NG Joseph- Haitiaujourdhui.com