Fraîchement nommé à la tête de Parquet de Port-au-Prince, le commissaire du gouvernement, Gabriel Ducarmel entend combattre les personnes proférant des menaces par téléphone et qui réclament une rançon.

Environ une quarantaine de plaintes ont été déposées et la cause de ces plaintes est la même. Des individus menacent des gens de mort ou d’enlèvement dans le but d’obtenir une rançon. Ayant constaté ce phénomène qui plonge les victimes dans la panique, le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Gabriel Ducarmel a annoncé que les autorités judiciaires allaient se saisir de la question.

La menace est pénalisée dans le code pénal en vigueur“, a déclaré l’homme de droit. Monsieur Ducarmel veut traquer les auteurs de ces actes répréhensibles. Pour cela, il compte sur l’appui des compagnies téléphoniques. Il a même déjà rencontré des représentants de la Natcom et de la Digicel pour leur demander de réguler la vente des cartes sim. La Digicel et la Natcom vont aussi aider la justice à capturer les malfrats.

En effet, les cartes sim se vendent dans les rues sans enregistrer le détenteur de la carte sim. Il faut, selon le chef du parquet, que les opérateurs téléphoniques arrivent à enregistrer les personnes avec leur numéro assigné dans le but de les identifier plus facilement.

Bath-Schéba NG Joseph- Haitiaujourdhui.com