L’ ambassade américaine conseille au président Jovenel Moïse d’ arrêter de publier des décrets et de planifier les élections législatives pour combler le vide parlementaire.

Depuis le dysfonctionnement du parlement, le président Jovenel Moïse a pris plusieurs décrets, dont un décret portant sur le nouveau code pénal. Monsieur Moïse était déjà sévèrement critiqué pour la publication de ces textes de lois car on estimait qu’ il concentrait entre ses mains des pouvoirs que la constitution ne lui a pas attribués. La Fédération des Barreaux d’ Haïti avait même montré l’ inconstitutionnalité des décrets adoptés par le gouvernement actuel.

L’ ambassade des États-Unis en Haïti est sorti de son silence. À travers des tweets, l’ ambassade américaine a suggéré au président de ne pas remplacer les parlementaires et de combler le vide institutionnel en préparant les élections législatives. Les Etats-Unis disent croire en la force des institutions démocratiques dont le parlement.

“Les É.U encouragent le gouv. Haïtien à faire preuve de retenue ds la publication des décrets, en utilisant ce pouvoir pr planifier élections législatives & pr des questions de vie, santé & sécurité jusqu’à ce que le parlement soit rétabli & reprenne ses respon. constitutionnelles”, a tweeté littéralement l’ Ambassade américaine.

Plus loin, l’ ambassade américaine a estimé qu’ un parlement élu pourrait revoir, entériner, amender les lois prises sous forme de décret.

” Un parlement élu devrait avoir la possibilité de revoir et d’ entériner, d’amender ou de rejeter les lois adoptées par décret. Nous soutenons les institutions démocratique d’ Haïti”, a écrit l’ ambassade américaine.

Bath- Schéba NG Joseph- Haitiaujourdhui.com