Emmanuel Constant, membre du Front Révolutionnaire pour l’avancement et le progrès d’ Haïti et opposant au Président Aristide sous son premier mandat, a de fortes chances d’ être remis en liberté par la justice haïtienne malgré son passé criminel car son dossier est pour le moment introuvable.

Connu comme le chef d’ un escadron de la mort, opposant à l’ ex-président Aristide ayant usé de violence et de torture contre ceux qui ne partageaient pas sa position, Emmanuel dit Toto Constant a été déporté en Haïti par la justice américaine au mois de juin 2020. Ayant sur son dos des accusations de crime contre l’ humanité, les Etats-Unis avaient demandé aux autorités judiciaires haïtiennes que le présumé criminel Toto Constant réponde de ses fautes et soit puni en vertu de la loi pour son implication dans le massacre de Raboteau.

Moins d’ un mois après son arrivée, le journal américain Miami Herald a rapporté que le commissaire du gouvernement de Gonaïves, Sérard Gasius a avoué au média en question qu’ il n’ avait pas pour le moment le dossier dudit déporté. Alors que le déporté est encore détenu dans une prison de Saint-Marc, il pourrait être bientôt libéré si cette insuffisance      d’ éléments et d’ informations capable de prouver son passé criminel et son lien avec le massacre de Raboteau persiste. “S’ il n’ y a pas de dossier contre lui, l’ on ne peut le garder prisonnier”, a expliqué le chef du parquet de Gonaïves.

Néanmoins, le chef du parquet, Me Sérard Gasius a effectué des démarches auprès de l’ ex-ministre de la justice, Me Lucmane Délile afin que Délile émette une requête par devant la cour de cassation. Dans le cadre de l’ affaire Toto Constant, il y eu un recours en cassation donc Me Gasius a pensé que la cour de cassation pourrait l’ aider à trouver le dossier de Toto Constant.

Si le dossier n’ est pas trouvé, Emmanuel dit Toto Constant sera libéré malgré toutes les accusations que l’ histoire retient sur sa personne.

Bath-Schéba NG Joseph- Haitiaujourdhui.com