Transfert en gourdes: Youri Latortue dénonce cette mesure anti-peuple

0

La circulaire 114-1 de la Banque de la République d’Haïti qui stipule que les maisons de transfert doivent livrer les transferts en gourdes continue de provoquer la colère populaire. L’ex-sénateur Youri Latortue est du même avis: cette décision va briser les plus faibles.

M. Latortue croit que tout le problème vient du fait que le prix des produits et des services est fixé généralement en gourdes. Même si la maison de transfert donne le transfert selon le taux de référence de la Banque Centrale, le bénéficiaire aura à faire plus d’efforts en gourdes pour acheter en dollars, le taux référentiel de la BRH étant le taux de change moyen. Les magasins, banques commerciales, bureaux de change ont généralement un taux plus élevé que la moyenne.

La circulaire 114-1 fait également exigence au bénéficiaire de détenir un compte bancaire en dollar américain. Là encore, l’ex-sénateur estime que le gouvernement se trompe. La plupart des transferts qui proviennent de la diaspora sont effectués pour permettre aux bénéficiaires de consommer et ne suffisent pas pour épargner des dollars régulièrement sur un compte en banque. Ainsi cette exigence ne convient pas aux plus faibles économiquement.

La décision de la Banque Centrale n’est profitable qu’aux institutions financières qui se versent dans la vente et l’achat du dollar américain. L’ancien parlementaire n’en revient pas que la Unibank et d’autres banques ont ramassé autant de millions de gourdes seulement en une semaine. Cet enrichissement des banques commerciales se fait au détriment du peuple.

Youri Latortue invite les autorités à retirer la circulaire en attendant qu’elles prennent les vrais mesures pour réguler le marché de change. Sur les réseaux sociaux, la couleur s’annonce déjà. Les internautes prennent les photos des maisons de transfert pour cible. Le gouvernement devrait agir vite pour éviter le pire.

Bath-Schéba NG Joseph- Haitiaujourdhui.com

Laisser un commentaire