Comme il l’avait promis, Romain Molina vient avec de nouveaux rebondissements dans l’affaire d’agression sexuelle dont Yves dit, Dadou Jean-Bart serait coupable. Selon les mises à jour du journaliste enquêteur, Dadou aurait reçu de l’aide d’une complice: Nella Joseph.

Antoine Doret, ex-directeur technique qui a travaillé au Ranch de la Croix-des-Bouquets pendant 12 ans a tout dévoilé. Alors que Dadou Jean-Bart rejette les accusations contre sa personne qui laissent croire qu’il aurait profité sexuellement des joueuses, Doret confirme une fois de plus les péchés du président de la Fédération haïtienne de football suspendu. Selon cet ancien directeur technique du ranch de Croix-des-Bouquets, la misère est si grave en Haïti que Dadou en a fait un atout pour abuser des joueuses qui n’avaient que le football pour s’ en sortir. Cependant, les actions d’agression sexuelle sur les joueuses mineures se sont déroulées selon tout un processus, voire toute une organisation.

Pour se glisser dans le lit de ces joueuses innocentes et désireuse d’être membre de la sélection féminine, Dadou Jean-Bart a dû utiliser une feinte. Le prétexte a été de faire croire à ces esprits puérils qu’une visite médicale était censée se dérouler hors du ranch. Les joueuses quittaient donc le centre pensant qu’elles allaient chez le médecin alors qu’en réalité, elles allaient vers Dadou Jean-Bart pour des séances intimes.

Pour arriver à ses fins, l’enquête de The Gardian a mentionné un nom capital: Nella Joseph. Madame Nella Joseph était chargée de la partie psychologique. C’est elle qui devait convaincre les joueuses de se conformer au plan de Dadou, elle leur faisait croire que toutes ces manigances étaient dans leur intérêt. S’il faut croire The Gardian, Nella Joseph aurait également éprouvé des attirances pour les joueuses mineures. “Nella a aussi eu des rapports sexuels avec les filles“, a écrit The Gardian.

Pour l’heure, Dadou n’a jamais assumé ce dont on l’accuse. Antoine Doret a écrit une lettre à la FIFA pour raconter tout ce qu’il a vécu lorsqu’il était directeur technique du ranch de Croix-des-Bouquets avant de laisser son poste en 2014. La FIFA soutient qu’il faut plus de preuves pour clouer Jean-Bart.

Il faut signaler qu’Antoine Duret travaille maintenant avec des associations militant pour le droit des femmes. Malheureusement, les filles abusées sexuellement ne veulent pas encore parler car elles ont peur, regrette Antoine Doret. L’ affaire ne s’arrête pas là. L’enquêteur Romain Molina promet que d’autres personnes vont encore tomber. Il n’y a pas que Dadou Jean-Bart et Nella Joseph à être impliqués.

Bath-Schéba NG Joseph- Haitiaujourdhui.com