Depuis la nomination de Michel Présumé comme directeur général de l’EDH, les employés ont arrêté le travail en vue de manifester contre la décision. Le nouveau directeur général ne peut même pas mettre les pieds dans les locaux de l’EDH alors qu’il est celui qui va matérialiser la promesse du “courant24/24”. Face à ce problème, le chef du gouvernement Joseph Jouthe a discuté avec le syndicat en vue d’un accord.

Le chef du syndicat de l’EDH, Gilomme Jean-Claude a rapporté que le Premier Ministre s’est montré compréhensif aux problèmes soulevés par les employés protestataires. Alors qu’ils n’ont pas encore obtenu ce qu’ils cherchent, à savoir un nouveau directeur général, les employés se sentent un peu soulagés car disent-il le PM Jouthe n’est pas comme le ministre des travaux publics qui refuse de les écouter. Gilomme Jean-Claude avoue que la crainte de la privatisation de l’EDH persiste au sein du syndicat même si Michel Présumé a déclaré qu’il n’allait pas vendre l’électricité d’Haïti comme il a déjà vendu des entreprises publiques à des investisseurs privés.

L’entretien de Joseph Jouthe avec le syndicat a été réalisé dans l’objectif d’un accors mais à croire le chef du syndicat Gilomme Jean-Claude, la nommination d’un nouveau directeur général est le seul accord possible. Selon Jovenel Moïse, la nomination de Michel Présumé a été faite dans le but de la réalisation de la promesse “courant 24/24”. Les employés disent ne pas s’opposer au projet “courant 24/24” mais avouent qu’il doit y avoir d’autres personnes compétentes pour matérialiser le projet.

Le syndicat de l’EDH dit attendre le mot du premier ministre avec optimisme. Jovenel Moïse quant à lui veut faire en moins de 2 ans ce qu’il n’a pas pu faire en 3 ans. Taïwan, Turquie, centrale solaire, centrale à gaz naturel, centrale -Bateau, il y a tellement d’informations qui circulent mais pour l’heure, le black-out fait la loi.

Bath-Schéba NG Joseph- Haitiaujourdhui.com