Le Covid-19 continue de faire des morts dans le monde. En raison de la pandémie, beaucoup de pays se trouvent dans une situation compliquée pour la gestion d’une quantité excessive de cadavres qui s’accroît quotidiennement. En France, c’est aussi la panique avec plus de 109 069 cas et plus de 10328 morts. En Île-de-France, région la plus frappée par le covid-19, les autorités ont décidé d’utiliser un entrepôt du marché de Rungis pour mettre les cadavres. Les morgues étant surchargées.

Le marché de Rungis est le plus grand marché de produit frais au monde. On trouve dans ce marché international une grande variété de produits. Fruits et légumes frais, viande, aliments de mer et d’eau douce, produits laitiers et gastronomiques, Horticulture et décoration. Sans être morbide, il faut maintenant y compter un bâtiment pour cadavres et cercueils .

Le préfet de police de la zone de défense et de sécurité d’Île-de-France, via un communiqué a informé “qu’un hall excentré et isolé des autres pavillons du marché a été réquisitionné pour conserver dans les conditions les plus dignes et acceptables du point de vue sanitaire, les cercueils des défunts dans l’attente de leur inhumation ou crémation, en France ou à l’étranger.” Ainsi, ce ne sont pas tous les bâtiments de Rungis qui vont loger des cercueils mais un entrepôt unique. Il est aussi prévu d’aménager des salons dans l’entrepôt réquisitionné pour donner la possibilité aux proches des défunts de se recueillir avant l’envoi au cimetière ou au crématorium. Les familles des personnes décédées peuvent accéder aux lieux depuis hier lundi 6 avril 2020.

Bath-Schéba NG Joseph-Haitiaujourdhui.com