Suite à la mort de Me Monferrier Dorval, une réunion d’ urgence du Conseil Supérieur de la Police Nationale a eu lieu, non sans la participation du Président Jovenel Moïse. Des mesures drastiques vont être adoptées et tout sera mis en oeuvre pour capturer les assassins de Dorval, a promis le gouvernement haïtien. Le président Jovenel Moïse a également annoncé 3 journées de deuil national en hommage à la vie du professeur Dorval.

Le décès forcé du bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, Monferrier Dorval, attriste, bouleverse et révolte. Depuis hier soir, l’assassinat du Professeur Dorval fait la une de l’ actualité mais reste pénible à digérer . Difficile à accepter pour les étudiants en droit de la deuxième année juridique de la Faculté de Droit et des Sciences Économiques avec qui il a planifié la reprise du cours de droit constitutionnel quelques heures avant de mourir. On ne veut pas y croire quand le vendredi 29 août 2020, le professeur Dorval a accordé une superbe interview à Panel Magik sur la réforme de l’État haïtien. Une interview qui s’est soldée sur 3 phrases qui marquera à jamais les esprits: “Je ne m’ appartiens plus. J’ appartiens au pays. Je fais le sacrifice de ma vie pour servir le pays et j’ aime ce pays”.

Un jour avant sa mort, Me Dorval a partagé sur son Facebook un article qui informe de la mise sur pied de 9 commissions pour améliorer les conditions de travail et la productivité des avocats de Port-au-Prince. Hélas, il n’ a pas eu le temps d’ exécuter tous ses projets, matérialiser toutes ses idées et voir Haïti, le pays auquel il a appartenu, changer.

Les réactions n’ ont pas cessé de pleuvoir suite au départ forcé du bâtonnier. Le barreau de Paris, la Fédération des barreaux d’Haïti, les Nations Unies, Des professeurs de l’ Université d’ État d’ Haïti sont parmi les nombreux secteurs à déplorer cet assassinat. Le gouvernement haïtien n’ est pas resté indifférent. Le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Me Gabriel Ducarmel, va mettre l’action publique en mouvement contre les meurtriers de Dorval selon ce qu’ il a déclaré en conférence de presse.

Le premier ministre Joseph Jouthe a publié une note de sympathies. Le président Jovenel Moïse a rencontré d’ urgence le conseil supérieur de la Police Nationale autour des mesures à adopter pour mettre les assassins de Dorval hors d’ état de nuire et a déclaré que ce meurtre ne restera pas impuni. Le président Moïse annonce, par ailleurs, 3 jours de deuil national en hommage à la vie du professeur Dorval à partir de ce lundi 31 août 2020. Pendant ces jours, le drapeau national sera mis en berne et les stations de radio joueront des musiques de circonstance.

Bath-Schéba NG Joseph- Haitiaujourdhui.com