Après le spectacle pour le moins décevant du dimanche 23 février 2020, les responsables des deux corps armés du pays se sont vus en tête à tête, lundi 24 février. 

Ils ont discuté sur un agenda de travail dans la recherche de solutions aux problèmes de sécurité qui affectent le pays informe le Ministère de la Communication. 

Cette rencontre de haut niveau a permis aussi de se pencher sur les faits ayant occasionnés la mort d’un agent de police et d’un militaire le 23 février dernier.

En effet, les deux État-majors ont déploré “l’infiltration de criminels dans les manifestations du dimanche 23 février 2020”.

” L’armée et la Police vont travailler ensemble et s’engagent à tout mettre en œuvre pour protéger les acquis démocratiques et combattre les gangs armés et créer ainsi un climat stable et serein dans les foyers et dans les rues “.

Rappelons que les Haut-Commandements de la Police nationale d’Haïti et de l’Armée d’Haïti ont rejeté les accusations faisant croire qu’ils étaient pour quelque chose dans ce qui s’était passé. Ils avaient par la même occasion compati aux victimes de la journée du 23 février 2020.

Ralph Thierry Cadet