Le Syndicat de la Police Nationale d’Haïti, SPNH, entend bien profiter de la reconnaissance de leur droit syndical par l’Etat haïtien. L’accélération de la propagation de la Covid-19 au sein de la population ne les dissuade pas de manifester dans les rues de la capitale, Port-au-Prince. De concert avec certaines franges de l’opposition, ils ont déambulé le dimanche 7 juin 2020 dernier dans les parcours habituels des manifestations. La libération de leur collègue Jean-Pascal Alexandre, l’annulation de l’interdiction de départ contre la coordonnatrice du SPNH, Yannick Joseph, l’augmentation du solde à 50000 gourdes, sont les principales revendications qui se sont faites entendre lors de ce mouvement de protestation.

“Justice pour Pascal” scandaient les manifestants au cours de la marche du dimanche 7 juin. Les autorités ont enfermé le policier Jean-Pascal Alexandre au Pénitencier National depuis le 8 mai 2020 suite à une ordonnance du Parquet qui l’incrimine pour assassinat, incendie criminel, acte de vandalisme, destruction de biens publics et atteinte à la sûreté de l’Etat. Mais selon les manifestants, l’arrestation de Pascal est un acte arbitraire du gouvernement qui n’accepte pas vraiment les revendications du syndicat de la police.

Il faut signaler que Pascal n’a pas encore été auditionné. Celle-ci était prévue le 27 mai dernier mais elle a été renvoyée sine die. L’un des avocats du policier incarcéré, Me André Michel, a fait savoir que la décision de l’annulation de l’audition était celle du Ministre de la Justice, Lucmane Délile. Selon Me Michel, le ministre aurait interdit aux responsables du Pénitencier National de conduire Pascal devant le juge afin de ralentir la procédure. La durée de la détention du policier sera donc prolongée.

Il est à noter que la détention préventive prolongée est monnaie courante en Haïti. Ce, en totale violation de la constitution qui, en son article 26 stipule que « Nul ne peut être maintenu en détention s’il n’a comparu dans les quarante- huit (48) heures qui suivent son arrestation, par devant un juge appelé à statuer sur la légalité de l’arrestation et si ce juge n’a confirmé la détention par décision motivée ».

Soulignons que de nombreuses initiatives du SPNH en vue de l’obtention de la libération de Jean-Pascal Alexandre ont échoué. Après une lettre émanant du syndicat dénonçant expressément l’arrestation et des déclarations incendiaires de Yannick Joseph, la coordonnatrice, qui ont fuité sur les réseaux sociaux, les autorités judiciaires ont rendu les choses plus compliquées pour le syndicat en frappant madame Joseph d’une interdiction de quitter le territoire et d’un mandat d’arrêt.

Dans une message vocal circulant sur whatsapp, Yannick Joseph, furibarde à cause de l’arrestation de Jean-Pascal Alexandre, avait demandé au syndicat de lancer un ultimatum de 6 heures au gouvernement pour libérer le policier, sans quoi ils allaient attaquer la prison pour le faire. Elle se reprendra plus tard en mettant ses propos incendiaires sur le compte d’un accès de colère. Mais c’était déjà trop tard. Depuis lors, Yannick Joseph, se montre plus discrète, moins médiatique.

Dans les rues, les griefs se confondent. Tout comme policiers et militants de l’opposition. Pêle-mêle on demande la libération de Pascal, la levée des mesures judiciaires qui frappent Yanick Joseph, un salaire de base estimé à 50 000 gourdes et des frais à 25 000 gourdes.

Cette manifestation de policiers était surveillée par … la police qui a abondamment fait usage de gaz lacrymogène et a tiré pour tenter de disperser la foule. Suite à quoi, les manifestants ont entrepris de brûler les pneux. Plusieurs journalistes ont été blessés. Notre reporter Mackenson Sévère a reçu un coup de pierre à la jambe.

Il faut saluer le fait que cette fois-ci les manifestants n’ont pas tiré une cartouche comme ils ont l’habitude de le faire à chaque sortie. Toujours est-il que la fermeté des autorités n’entame en rien la détermination des protestataires. Ils ont d’ores et déjà annoncé plusieurs sorties les 11, 12 et 13 juin prochain.

Bath-Schéba NG Joseph – HaitiAujourdhui.com