Haïti-Confinement : Réactions de la population

0

Dans une adresse à la nation prononcée le 19 mars dernier, le Président de la République, Jovenel Moïse, avait appelé la population haïtienne à rester chez elle. Son intervention en effet faisait suite au recensement des deux premiers cas de coronavirus dans le pays. Jovenel Moïse avait profité lors de son discours pour décréter l’état d’urgence sanitaire sur tout le territoire. Plusieurs autres mesures ont été aussi annoncées par le Chef de l’État.12 jours après cette allocution, qu’en est-il de l’application des mesures de confinement ? Les reporters de Haïti Aujourd’hui ont sillonné lundi la zone métropolitaine de Port-au-Prince.

Vendredi, le Chef de l’État haïtien, Jovenel Moïse renouvelait l’appel au confinement de la population pour que l’État puisse faire face aux conséquences éventuelles du Covid-19 dans le pays.” Si vous n’avez pas une affaire urgente à régler restez chez vous “, avait-il souhaité. En effet, on constate que c’est un “voeu pieux”, puisque la majorité de la population haïtienne s’adonnait normalement à ses activités ce lundi 30 mars.

À Tabarre 32, au niveau du marché de cette commune, les marchands menaient comme à l’ordinaire leurs activités. Et ceci sans se soucier des nouvelles consignes émises par les autorités sanitaires du pays. Face à cette situation et tenant compte du contexte actuel, les autorités municipales annoncent pour ce 3 avril la fermeture du marché. Ce que contestent certains marchands qui se demandent comment ils vont faire pour subvenir aux besoins de leurs familles.

D’un autre côté au niveau de l’autoroute de Delmas, le constat n’était pas différent. À Delmas 75 plus précisément, seules les écoles sont restées fermées.

Certains Bureaux de l’État ont en effet ouvert leurs portes. Ceux-ci, selon le Président, devaient fonctionner par rotation pendant qu’une partie du personnel allait procéder par télé-travail en vue du respect de la distanciation sociale.

À Pétion-ville, et Bourdon, rien ne semble indiquer une quelconque situation d’exception. Les gens se bousculaient, des marchands étaient remarqués sur les trottoirs, le transport public était au rendez-vous, etc.

À Champ-de-Mars, quelques jeunes retrouvés sur les lieux, disent être conscients des dégâts que peut causer le coronavirus dans le pays. En conséquence, ils disent prendre des mesures pour sensibiliser notamment la population de leur voisinage. Ils affirment par ailleurs qu’ils se lavent les mains régulièrement et encourager les autres à le faire en vue d’éviter une éventuelle contamination.

En effet, nos reporters ont signalé des initiatives prises par ces jeunes pour permettre à la population d’avoir accès à l’eau et à du savon pour le lavage des mains. Toutefois, ces jeunes admettent qu’ils ne pourront pas faire grand-chose sans l’intervention de l’État.

Ralph Thierry Cadet – HaitiAujourdhui. Com

Laisser un commentaire