Les Etats-Unis sont le pays le plus touché au monde par l’épidémie du coronavirus: plus de 4 millions de personnes ont contracté le virus depuis le début de l’épidémie. Et cette situation est loin de s’améliorer. Le chômage a augmenté suite à la faible activité des entreprises. 1, 416 millions d’Américains se sont inscrits au chômage la semaine du 18 juillet.

La flambée de l’épidémie du coronavirus aux Etats-Unis a engendré une augmentation du chômage importante. Vendredi 24 juillet, les Etats-Unis ont comptabilisé 70 000 cas de coronavirus et 1 000 morts en 24 heures. Depuis le début de l’épidémie, il y a eu plus de 145 000 décès liés au Covid-19 dans le pays.

Le 1er août marque la fin de l’aide accordée par le Congrès américain pour des millions de chômeurs. Ils recevaient depuis le mois d’avril 600 dollars par semaine. Le gouvernement de Trump cherche une solution pour maintenir cette aide indispensable pour ces foyers. Mais, elle devrait être moins importante. Le ministre des finances, Steven Mnuchin, a annoncé jeudi sur CNBC une aide d'”environ 70 %” du salaire touché avant le chômage : “Nous n’allons pas payer plus pour rester à la maison que pour travailler”.

L’économiste Ernie Tedeschi a expliqué sur le site businessinsider.fr que “Cela pourrait entraîner une perte de revenus substantielle pour quelque 30 millions d’Américains“. La situation est particulièrement tendue en Californie, principal foyer du coronavirus, où les Américains sont appelés à reprendre le travail. Mais ils ont très peur de contracter le virus. Ils sont face à un dilemme: retourner travailler et mettre en danger leur santé ou refuser de reprendre le travail et perdre leur source de revenus.

Magdaléna Matalbert haitiaujourdhui.com